• La maison aux volets verts

     

    Thème principal: le chanteur de la maison aux volets verts

     

     

    1er couplet                                                                      2ème couplet

     

    Bel homme rieur                                                              Bel homme séducteur

     

    Au chapeau de paille                                                      Tu as rempli les âmes

     

    Tu as laissé dans les cœurs                                           De ses admirateurs

     

    Un peu de tes entrailles                                                   Et de ses jantes dames

     

    Tu as pris comme arme                                                  Tel un inquisiteur

     

    La poésie                                                                          Tu as trouvé

     

    Sur des airs pleins de charme                                        Prés de tes auditeurs

     

    Qui chantent la vie                                                             Ta vie, ta vérité

     

    De l’autre côté de la terre                                                 Si vous allez faire un tour 

     

    Les gens se souviennent                                                  Du côté de Narbonne

     

    De tes chansons populaires                                             Vous suivrez son parcours

     

    De gaieté souveraine                                                        Il sera tel un fantôme

     

    Que tu puisais, dès que tu le pouvais                              Qui vous guidera dans son intimité

     

    Dans ton hameau de paix                                                  Vers son hameau de paix

                                                                                    

    Ton hameau de paix                                                           Son hameau de paix

     

                                                   C’est une maison aux volets verts

     

    Au bord du chemin de fer

     

    De l’autre côté de la passerelle

     

    Où la vie semble éternelle

     

    C’est le berceau de son enfance

     

    Où traîne ses souvenirs

     

    Y a comme un spectre dans ses silences

     

    Qui rappelle son sourire

     


    La maison aux volets verts. by sandra Fliss


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :